ENGLISH
      Les maladies              Accès au traitement de la douleur chronique              Gestion de la douleur chronique              Index des maladies (A à Z)       
global3 global global2

Neuropathie
Douleur Neuropathique
Neuropathie diabétique douleureuse
Névralgie faciale et douleurs faciales atypiques
Syndrome douloureux régional complexe
Zona et névralgie postherpétique

Syndrôme de douleur généralisée

La douleur pelvienne

Les maux de tête

Douleur au dos, au cou et aux articulations

Autres maladies

La douleur neuropathique

Par Lori Montgomery M.D., CCFP

         
   

Introduction

Il y a plusieurs définitions de la douleur neuropathique (prononcer : neu-RO-pa-TIK), ce qui rend son diagnostic et son traitement quelque peu difficiles. L’International Association for the Study of Pain définit la douleur neuropathique comme une douleur causée par une lésion du système nerveux. C’est une définition très vaste. En général, on peut la diviser en deux types : la douleur périphérique et la douleur centrale.

La douleur neuropathique périphérique

La douleur neuropathique périphérique est une douleur qui se produit dans les nerfs situés à l’extérieur de la moelle épinière, comme ceux de vos poignets, lorsque vous souffrez du syndrome du tunnel carpien, ou de votre peau, dans le cas de la neuropathie diabétique. Cela peut provenir :

  • d’un problème de l’organisme (qui affecte tout le corps), comme dans le diabète
  • de l’abus d’alcool
  • d’effets secondaires d’un médicament (dans lequel se crée un environnement toxique pour les nerfs)
  • d’un problème plus particulier, comme une tumeur sur un nerf
  • d’une lésion traumatique d’un nerf

La douleur neuropathique centrale

La douleur neuropathique centrale se produit dans le cerveau ou dans la moelle épinière, telle la douleur qui est ressentie après un traumatisme médullaire ou un accident vasculaire cérébral. Dans la douleur périphérique comme dans la douleur centrale, le problème consiste en un mauvais fonctionnement (ils ne fonctionnent pas comme ils devraient) des nerfs eux-mêmes. Cela les amène à transmettre des signaux de douleur sans aucune cause véritable.

Les signes et les symptômes possibles

  • Douleurs comme des brûlures, des douleurs lancinantes, des élancements ou des chocs électriques
  • Démangeaisons, fourmillement ou picotement
  • Peau très sensible, semblable à un coup de soleil douloureux
  • Très sensible à la chaleur ou au froid
  • Faiblesse de certains muscles
  • Contraction musculaire
  • Interruption du sommeil (parce que la douleur est souvent pire la nuit)

Les causes

Il y a plus de 100 causes de la douleur neuropathique. En voici quelques exemples :

  • Abus d’alcool
  • Effets secondaires d’un médicament (par exemple, certains médicaments contre le cancer)
  • Certaines carences vitaminiques
  • Neuropathie diabétique
  • Pression d’une tumeur
  • Stress répété (comme le syndrome du tunnel carpien)
  • Névralgie postherpétique

Les tests diagnostiques

Les tests qui seront nécessaires dépendront de la manière dont vous décrirez votre douleur et de vos autres problèmes médicaux.

Les analyses de sang
Les analyses de sang sont souvent utiles pour contrôler le diabète, les maladies thyroïdiennes ou la carence vitaminique.

Le test au monofilament
Le test le plus simple consiste en un petit filament, que votre médecin peut utiliser dans son bureau pour tester votre sensibilité. Le dispositif applique une pression constante, de sorte que votre médecin peut comparer la sensibilité de votre peau à celle d’une personne qui ne souffre pas de neuropathie. Si vous êtes diabétique, cela peut être le seul autre test que vous aurez à passer.

L’analyse quantitative de sensibilité
L’analyse quantitative de sensibilité peut être utilisée afin de noter les changements de votre état au fil du temps. Ce test vérifie votre sensibilité à la lumière, au toucher, à une piqûre, à la pression, à la vibration et à la température. On en a très rarement besoin pour prendre des décisions sur votre traitement, mais il est utile dans les études de recherche, afin de constater la progression de la maladie.

Les études de la conduction nerveuse ou l’électromyographie (EMG)
Les études de la conduction nerveuse ou électromyographie (EMG) analysent si le signal électrique passe bien dans un nerf et si les muscles répondent bien au signal nerveux. Ces tests sont parfois utilisés pour préciser le diagnostic.

L’approche du traitement

Les médicaments
Un certain nombre de médicaments sont utilisés pour contrôler la douleur au niveau des nerfs. Certains patients peuvent bénéficier d’un soulagement avec les médicaments suivants :

  • Antidépresseurs tricycliques (comme l’amitriptyline ou la nortriptyline)
  • Gabapentine ou prégabaline
  • Tramadol ou autres médicaments comme les opiacés (la morphine, entre autres)
  • Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline (comme la venlafaxine ou la duloxétine)
  • Crèmes en vente libre contenant de la capsaïcine
  • Gels ou crèmes contenant un anesthésique local comme la lidocaïne. On ne peut les appliquer que sur de petites régions de la peau

L’acupuncture et la neurostimulation transcutanée
Certains patients trouvent des traitements comme l’acupuncture ou la neurostimulation transcutanée également utiles.

Les thérapies non médicamenteuses
Des études ont démontré que des thérapies non médicamenteuses peuvent aider à réduire la douleur et à mieux l’endurer. Elles comprennent :

  • la relaxation
  • la méditation
  • la répartition des activités
  • la thérapie cognitivo-comportementale

Ces stratégies d’autogestion peuvent vous aider à mieux fonctionner, de sorte que vous pourrez en faire plus, tout en jouissant davantage de la vie.

Sites Internet

The Neuropathy Association
www.neuropathy.org

Web MD
www.webmd.com

Pain.com
www.pain.com

American Pain Foundation
www.painfoundation.org

TRIP Database (ressources concernant la médecine basée sur des données probantes)
www.tripdatabase.com

National Institute of Neurological Disorders and Stroke
www.ninds.nih.gov

Références

Dworkin RH, et al. Advances in neuropathic pain: Diagnosis, mechanisms, and treatment recommendations. Archives of Neurology. 2003;60:1524-34.National Institute of Neurological Disorders and Stroke, National Institutes of Health. Peripheral neuropathy fact sheet (www.ninds.nih.gov). Last update November 19, 2008.



Devenez membre de l'AQDC, c'est gratuit

Faire un don à l'AQDC

Liens utiles  |  Carte du site | Termes et conditions | Contactez-nous
Tous droits réservés AQDC 2011 - Concept Mustang Technologies Inc.