Les maladies              Accès au traitement de la douleur chronique              Gestion de la douleur chronique              Index des maladies (A à Z)              Publications       
global3 global global2

Approches d'autogestion

Gérer sa douleur au travail

La douleur chronique et l'incapacité

Médicaments contre la douleur

Les psychothérapies
Affronter la dépression
Affronter la fatigue
Activité physique régulière
Faire face au stress
Faire face à la colère et à la frustration
Faire face à la douleur
Faire face à la tension musculaire
Identifier ses valeurs personnelles
La restructuration cognitive
La règle des 10 %
Les activités agréables
Les cinq éléments gestion de la douleur
Les ressources d'autoassistance
Les techniques de relaxation

Les thérapies physiques

À propos de la douleur

Identifier ses valeurs personnelles  

    
Par Diane LaChapelle Ph.D., LPsyc  

 

Identifier ce qui est important pour vous


Plusieurs d’entre nous vivent leur vie comme ils s'attendaient à la vivre. Nous travaillons, élevons notre famille et passons nos vacances avec notre belle-famille. Souvent, nous faisons ces choses parce qu’elles sont les attentes de nos parents, de ceux qu’on aime et de notre culture. En fait, nous considérons rarement l’importance de ces attentes pour nous. Cependant, vivre avec une maladie chronique nous force à réévaluer les choses qui sont essentielles – à la fois parce que nous pouvons ne plus être capables de faire des choses que nous valorisions autrefois et parce que nous n’avons plus l’énergie pour faire tout ce que nous faisions jadis. Nous devons apprendre à choisir.

 

Étant donné que vous disposez d’une somme limitée de temps et d’énergie, quelle partie voulez-vous utiliser? Remplissez le tableau ci-dessous, afin d’identifier ce qui est le plus important pour vous. Il n’y a pas deux personnes qui auront les mêmes priorités. Alors qu’une personne peut être certaine que l’éducation des enfants est la chose la plus importante qui soit, une autre pourra ne pas vouloir d’enfant et trouvera donc cette catégorie inutile. Pour chaque catégorie, déterminez son importance pour vous et jusqu’à quel point vous en êtes satisfait actuellement. Si vous constatez qu’une catégorie est très importante pour vous, mais que vous n’en retirez aucune satisfaction, alors vous savez qu’il s’agit d’un domaine qui exige votre attention. Écrivez quelques buts qui vous aideront à combler cette attente vous aidera à augmenter votre satisfaction.


Par exemple, Samantha est mère de trois enfants et adjointe administrative d’une grande société. Lorsqu’elle remplit le tableau, elle évalue « élever des enfants » à 10 sur 10 en importance, mais seulement à 2 sur 10 sa satisfaction à cet égard. D’un autre côté, elle mesure « emploi rémunéré » à 5 sur 10 et à 6 sur 10 sa satisfaction à ce sujet. En examinant ces cotes, elle réalise qu’alors qu’elle s’est débrouillée pour exercer son emploi, elle arrive à la maison épuisée et irritable à cause de la douleur et de la fatigue, ayant pour résultat qu’elle a peu de temps ou d’énergie à consacrer à ses enfants. 


Elle s’est fixé certains buts pour changer cette situation. D’abord, elle discutera avec son mari s’ils peuvent se permettre qu’elle travaille à temps partiel. Elle explorera les occasions de travail à temps partiel avec son employeur actuel. Avec le temps et l’énergie qu’elle sauvera en travaillant à temps partiel, elle prendra du temps chaque jour pour aider ses enfants à faire leurs devoirs. Elle réservera également une « soirée familiale » une fois par semaine pour que tous les membres de la famille se livrent à une activité agréable ensemble.

 

Fixer vos buts
Ce tableau peut être plus difficile à remplir qu’il ne le semble à première vue. Vous devrez être créatif quand vous fixerez vos buts pour améliorer votre satisfaction. Par exemple, si vous étiez infirmière professionnelle et qu’une blessure au dos vous empêche de travailler, vous pourriez manquer du sens de l’accomplissement et de la fierté que vous aviez à aider les autres. Pourriez-vous en retrouver une certaine partie en étant bénévole dans votre communauté? Si jouer au hockey était votre forme de loisir et de socialisation avant d’avoir été victime de douleur chronique et que vous ne pouvez plus vous y adonner, vous devriez vous trouver une nouvelle activité. Êtes-vous satisfait de simplement regarder la partie et d’aller ensuite prendre un café avec l’équipe? Que diriez-vous d’apprendre une nouvelle activité moins physique, comme la photo numérique?

Si vous avez besoin de nouvelles idées, consultez l’échelle des activités agréables dans le site Internet du Dr Goldstein

 

 

 

 



Faire un don à l'AQDC
Facebook AQDC