Les maladies              Accès au traitement de la douleur chronique              Gestion de la douleur chronique              Index des maladies (A à Z)              Publications       
global3 global global2

Approches d'autogestion

Gérer sa douleur au travail

La douleur chronique et l'incapacité
Les ressources
L'Autogestion

Médicaments contre la douleur

Les psychothérapies

Les thérapies physiques

À propos de la douleur

L'Autogestion 

 

Par Martha Butler, OT


Qu’est-ce que l’autogestion?

Vous pouvez avoir l’impression que la douleur chronique contrôle votre vie. L’autogestion vous met en contrôle. La science médicale ne possède pas toutes les réponses, sinon, vous ne souffririez pas de douleur chronique. Aussi longtemps que vous attendez qu’on vous soigne, votre vie est mise en attente. Les stratégies d’autogestion vous donnent le pouvoir de prévenir une augmentation de la douleur. Elles contribuent à modifier votre douleur, ce qui peut aider à améliorer votre fonctionnement.


« L’autogestion » signifie utiliser des stratégies pour faire face à la douleur chronique et la réduire. Elle peut vous aider à prendre le contrôle et à avoir une bonne qualité de vie, malgré votre douleur. L’autogestion signifie prendre une part active dans la gestion de votre douleur chronique, plutôt que simplement se fier aux fournisseurs de soins de santé pour la traiter.


L’autogestion signifie accepter que la douleur chronique fasse partie de votre vie et apprendre à vivre avec elle. Cela veut dire reconnaître les répercussions biologiques, sociales et psychologiques de la douleur sur votre vie et savoir que vous y pouvez quelque chose.


Il existe différentes stratégies ou différents outils d’autogestion. Vous pouvez bénéficier de divers outils à différents moments de votre vie. Certains, comme les étirements et la relaxation effectués régulièrement peuvent être utilisés pour prévenir la douleur excessive. D’autres, comme le changement des dialogues internes et l’affirmation de soi peuvent vous aider lors des poussées actives. Le but de l’autogestion de la douleur chronique est d’utiliser les outils qui vous viennent en aide lorsque vous en avez besoin. Ils peuvent contribuer à réduire la douleur et vous permettre de participer aux activités qui sont importantes pour vous. Il y a plusieurs conseils sur l’autogestion dans la section Centre de documentation sur la douleur.


Lorsque vous apprenez comment autogérer votre douleur chronique, vous pouvez vous concentrer sur ce que vous pouvez faire, plutôt que sur la douleur et sur ce que vous ne pouvez réaliser.

Pourquoi est-il est important d’apprendre à accepter votre douleur chronique?
Au cours des 10 dernières années, les recherches ont démontré que l’acceptation de la douleur chronique est associée à moins de douleur, à moins d’incapacité causée par la douleur et à moins de détresse émotionnelle concernant la douleur.

L’acceptation est un processus quotidien continu qui implique :

 

  • réaliser le besoin d’aide
  • Recevoir un diagnostic
  • réaliser qu’il n’existe aucune cure
  • réaliser que cela pourrait être pire
  • redéfinir ce qui est normal

 


La Dre Diane LaChapelle et ses collègues ont étudié 45 femmes (de 23 à 75 ans) souffrant d’arthrite et de fibromyalgie. Elles voulaient comprendre le processus d’acceptation de leur douleur chronique. Les femmes n’aimaient pas le terme « acceptation », parce que pour elles, il signifiait « abandonner » ou « tomber dans » la douleur. Elles préféraient des termes et des phrases comme « comprendre », « faire face à » et « assumer ». Les participantes ont décrit l’acceptation comme prendre part aux activités de la vie, malgré la douleur, assumer le contrôle de leur vie, malgré leur douleur, et espérer que la douleur diminuera, mais également réaliser que cette douleur est chronique.

 

Qu’est-ce que la thérapie d’acceptation et d’engagement?

La thérapie d’acceptation et d’engagement aide les personnes à vivre avec la douleur chronique, afin qu’elles apprennent comment accepter leur état et à tirer le meilleur parti de leur vie. Cette thérapie comprend deux étapes.

D’abord, l’acceptation est la volonté de ressentir la douleur ainsi que d'autres événements affligeants sans essayer de contrôler ou d’éviter ces expériences. Souvent, lorsque vous ressentez de la douleur, vous essayez de la contrôler ou de l’éviter en écartant des activités ou en ayant recours à la chirurgie. Vous devez être disposé à accepter votre expérience plutôt que consacrer de gros efforts à la transformer. Cela signifie accepter que vous éprouviez de la douleur ou que vous puissiez rater certaines activités à cause de cette douleur.

 

Ensuite, l’action fondée sur les valeurs signifie que vous participerez à des actions qui correspondront à vos valeurs et qui auront du sens pour vous. Si vous éprouvez de la douleur chronique, vos actions peuvent avoir pour but de vous débarrasser de cette douleur. Comme résultat, vous pourriez renoncer à des activités que vous aimez beaucoup en essayant de tenter d’éviter la douleur. Reprendre vos activités, malgré votre douleur, est indispensable. Les actions fondées sur les valeurs sont utiles dans tous les domaines de la vie, c’est-à-dire dans les relations familiales, la nationalité, les loisirs, l’épanouissement personnel et la spiritualité.

 

En plus de l’acceptation et de l’action fondée sur les valeurs, d’autres outils de l’action fondée sur les valeurs comprennent :

 

  • Conscience : concentrer vous sur le moment présent;
  • Désunion cognitive : prendre une certaine distance par rapport à vos pensées;
  • Action déterminée : choisir de faire quelque chose et ensuite vous engager à la faire.


Living Beyond Your Pain: Using Acceptance & Commitment Therapy to Ease Chronic Pain (2006) by Joanne Dahl and Tobias Lundgren. New Harbinger Publications.

Acceptance and values-based action in chronic pain: A study of treatment effectivness and process by Kevn Vowles and Lance McCraken in Journal of Consulting and Clinical Psychology (2008), 76(3), 397-407.

    
   



Faire un don à l'AQDC
Facebook AQDC